La fasciathérapie est une thérapie manuelle qui agit exclusivement sur les fascias. Ces fines membranes constituent un réseau qui enveloppe les muscles et les organes. Par un travail de légères pressions, rotations, étirements sur les fascias cela permet d’activer l’autorégulation naturelle de l’organisme.

 

 

Les fascias, appelés également tissus conjonctifs, sont des membranes souples reliées aux muscles, aux os, aux vaisseaux, aux ligaments, aux nerfs et aux viscères, qui réagissent et s’ajustent continuellement en fonction de nos activités physiques et psychiques.

Ils jouent ainsi un rôle essentiel dans la transmission des forces et dans le contrôle du mouvement, dans la douleur et l’inflammation ou encore dans la conscience du corps et de soi.

Grâce à leur élasticité et leur tonicité, les fascias absorbent et répartissent de manière harmonieuse les chocs physiques et psychologiques que l'on subit, pour les animaux également.

Le stress, un choc physique, un travail trop intense va créer une tension excessive de ces fascias ou leur crispation, d'où l’apparition de douleurs, de troubles fonctionnels (articulaires, digestifs, circulatoires, … ) et émotionnels, fatigue, d’une perte de la sensation de fluidité des mouvements, …

En stimulant manuellement les fascias, la fasciathérapie se donne pour but de rétablir leur équilibre et leur élasticité. Les tissus retrouvent leur mobilité, la personne ou l'animal recouvre ses fonctions et son état de bien-être dans une certaine fluidité.

 

 

> Quand faire appel à la fasciathérapie :

 

- Lorsque le corps a subi un traumatisme physique ou psychologique.

- En cas d’anxiété, de stress, de fatigue, ...

- Lors de douleurs chroniques (arthrose, lombalgies, cervicalgies, fibromyalgie, rhumatismes, ...).

- Lors de douleurs aiguës, (lumbagos, sciatiques, cruralgies, torticolis, tendinites, ...)

- Pour la traumatologie : entorses, pathologies musculaires, après une intervention chirurgicale, ...

- Pour les pathologies de la sphère crânienne : céphalées, migraines, névralgies, acouphènes.

- Pour les pathologies de la sphère abdominale et gynécologiques : troubles du transit, syndrome du côlon irritable, règles douloureuses, ...

- En accompagnement pendant les périodes de chimiothérapie…

 

L’action douce et respectueuse de la fasciathérapie apportera une sensation de repos et de bien-être.

 

> Contre-indications à la fasciathérapie :

    Pas de séance possible si maladies contagieuses ( de peau - teigne, gale, ...) (grippe,...).

    En cas mélanomes, cancer, grossesse/ gestation de l'animal, fracture, plaie ouverte, fièvre, fatigue extrême, ... une séance est possible mais sera adaptée à la pathologie (pas de contact vers la zone, durée plus courte,...).

   Pour les personnes en cas de phlébite avec suspicion de caillot.